Jan 09 2008

Transformer un autoradio en ampli

On m’a volé la façade de mon autoradio… Je ne pensait pas que c’était possible… Surtout que l’autoradio en question n’est pas vraiment très sexy, c’est un modèle MP3 FirstLine qui m’avait coûté moins de 100€. Je me demande bien ce que le voleur peut faire d’une façade d’autoradio…

Bon, c’est bien gentil tout ça, mais je n’ai plus de musique dans ma voiture… Je ne suis pas très chaud pour racheter un autoradio, surtout que mon autoradio sans façade, ça reste quand même un autoradio… Tout est dedans, il ne me manque que la clef ;-).

J’ai donc décider de le transformer en amplificateur. En fait, ça ne changera pas beaucoup, car, c’est déjà a cela qu’il me servait. Je n’utilisait quasiment pas la radio ou la lecture de CD ou de MP3, mais je branchait systématiquement un lecteur MP3 externe ou mon téléphone portable dessus.

Je me suis donc lancé dans une petite séance de reverse engineering. Le principe est simple :

  1. Démonter l’autoradio
  2. Identifier les différents composants et leur fonctions
  3. Trouver l’amplificateur, et les alimentation électrique
  4. Trouver les documentations des composants
  5. Modifier légèrement le circuit pour réussir à activer l’amplificateur et lui amener mon signal audio

La première étape était plutôt simple. Quelques vis, un peu de tôle, et la carte mère est visible. Ensuite, l’amplificateur est facile a trouver, c’est un gros circuit intégré collé à un imposant dissipateur. C’est un TDA7684, un quadruple amplificateur bridgé de 35W. Il est utilisé quasiment dans la configuration du datasheet. Les autres composants sont le TDA7461 (un mixer/equalizer pilotable en I2C), la radio est confiée à une carte fille, un micro-contrôleur TDA72321 et a un TDA7478 (démodulateur RDS), une carte fille dédié au décodage MP3 (soit depuis l’USB ou la carte SD, ou depuis le CD), ainsi qu’un micro-contrôleur Samsung S3P8325 connecté au lecteur de CD, a la carte MP3, à la façade, et au bus I2C (radio et mixeur).

Donc comment récupérer l’ampli. Une des solution possible serait de me connecter au bus I2C pour piloter le mixeur et acheminer le signale audio en provenance des entrées externe jusqu’à l’ampli. Pour plus de simplicité, j’ai préférer court-circuiter le mixer et acheminer directement le signal aux entré de l’ampli. J’ai donc coupé les pistes pour isoler l’entrée du mixer et le mixer de l’ampli, et j’ai utiliser quelques fils volant pour les relier.

Le second problème était que les entrées ST-BY et MUTE était pilotée par le micro-contrôleur, j’ai donc trouvé le 5V sur la carte mère et j’ai forcé ces deux entrées au 5V. Enfin, j’ai installer un interrupteur sur l’alimentation générale.

Et me voilà avec un amplificateur parfaitement fonctionnel pour ma voiture… Bon, je suis content de moi, et ça m’a fait plaisir de toucher de nouveau à mon fer a souder, il commençait à s’ennuyer… 😉

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. bravo puyb, je te reconnais la 🙂

    et puis Banané 2008 a toi 🙂

    sympa tes articles

  2. Quand est-ce que tu fais un tuto de changement de moteur de ZX? Tout est possible, tout est réalisable
    bravo puyb

  3. Euh, sur ma ZX, il faudrait plutôt faire l’inverse : garder le moteur et changer le reste… Déjà 265 mégamètre au compteur et il démarre toujours au quart de tour !

  4. salut, personnellement je n’ai confiance qu’on sumsung 🙂

  5. Super sympa comme montage ! merci pour l’info ! par contre pour un autoradio bluetooth c’a doit pas être facile à faire !

    1. Il suffit d’acheter un petit module audio bluetooth à 5€ sur ebay et c’est réglé…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.