Casino Royal

Je suis allé voir Casino Royal au cinéma…

J’ai été agréablement surpris par ce nouvel opus de la série des 007. Il tranche brutalement avec les précédents épisodes. On retrouve un nouveau James Bond, fraîchement promu double zéro, et qui semble avoir passé plus de temps aux cotés de Vinz Diesel que Q. Il cogne, il court, il saute, il défonce des murs… Dès le début, le ton est donné.

Au niveau des gadgets, déjà j’ai eu une grosse déception quand JB se met à conduire une banale Ford. C’est la décadence. Il se retrouve quand même au volant d’une Aston Martin vers la fin, mais l’Aston Martin a une durée de vie très courte… Vous me ferez pensez à ne jamais acheter d’Aston Martin, on dirait qu’elles ne tiennent pas la route. L’autre grand moment technologique du film est une séance de télé-médecine très crédible (avec des analyse de sang et un défibrillateur commandé à distance).

Seul ombre au tableau, le film traîne un peu sur la fin. Il faut dire qu’après les premières scènes d’action, les longs plans sur les paysages du lac de Côme ou sur Venise semblent un peu trop calme. Mais globalement, c’est un bon James Bond qui renouvelle vraiment le genre.

(1 commentaire)

    • Moes on 7 décembre 2006 at 08:25
    • Répondre

    "déjà j’ai eu une grosse déception quand "Moes" se met à conduire une banale Ford."

    Moi aussi j’ai cette impression, mais ca n’empeche pas , je fais autant de conneries que J&B et même en Ford.

    see ya

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.