Plonk v4

Voici un article que j’ai commencé à écrire il y a quelques mois déjà, mais que je n’avais jamais pris le temps de publier… Voilà, c’est réparé 😉

Cette année, j’ai mis à jours mon serveur auto-hébergé, le bien nommé plonk…
Depuis 1999, c’est la 4e itération matérielle… Beaucoup de chemin parcouru depuis le frêle pentium 166…

Ce serveur fait office de serveur de stockage, sauvegarde, web, média-center, enregistreur numérique et à peut près tout ce qui peut me passer par la tête…

La nouveauté de cette année étant que je lui confie aussi le rôle de média-center, rôle qui était jusqu’ici assuré par une autre machine…

Voici le détail de la configuration matérielle sauce 2012…

Boîtier Chenbro ES34169 : Un boitier très compact offrant 4 tiroirs SATA extractibles à chaud
Une carte mère Asus E45M1 deluxe, architecturée autour d’un AMD Fusion E450 double cœur à 1.6GHz, une carte ATI intégrée, du bluetooth, du wifi, HDMI, USB3, etc…
Un SSD OCZ Extreme II de 64Go pour le système
4 disque WD Caviar Green de 1,5 To pour les données

et maintenant, les trucs plus exotiques :
– le boitier était extrêmement bruyant. C’est dommage quand on a que des composants sans ventilateur ;-)… J’ai donc ajouté un système de régulation des ventilateurs.

– les disques durs chauffaient beaucoup (parfois plus de 60°C). Et ce, malgré la ventilation bruyante du boitier… J’ai donc ajouté deux ventilateurs en façade directement sur les disques… Le tout piloté par la sonde de température via un régulateur HFX MiniNG, c’est parfaitement silencieux…
– la carte mère n’étant équipée que de 5 ports SATA, il me manquait un port pour brancher le lecteur de DVD. En fait, j’ai installé en interne un lecteur de DVD USB…

– la télécommande Motorolla NYXboard, spécialement conçu pour XBMC

D’un point de vu logiciel, le serveur utilise Arch Linux, configuré avec systemd, le médiacenter XBMC, la TNT est confiée à TVHeadend, le serveur web est Nginx. Je reviendrais en détails sur certains aspect de la configuration.
Les disques durs sont formaté en BTRFS en mode RAID 10, pour pouvoir profiter de toutes les avancés comme les snapshots, ou d’une plus grande sécurité face à la corruption de données (CRC). J’ai eu un problème de disque dur (les disques, âgés de 3 ans, ont quasiment tous lâchés à quelques mois d’intervalle), je n’ai perdu aucune donnée et la remise en route du système à nécessité quasiment aucune manipulation de ma part… Par contre la reconstruction à été très longue (plus de 12h), mais la partition était utilisable pendant l’opération.

Les disques durs sont configurés pour se mettre en veille en cas d’inactivité.
Le système consomme environs 20W avec les disques en veille et jusqu’à 45W avec les 4 disques allumés en lisant un film en full HD… L’ancien système consommait entre 60 et 80W et le média-center consommait 30W. Je pense que l’économie d’énergie peut à elle seule me faire économiser plus de 70€ par an d’électricité.

Voilà pour la description sommaire… Je reviendrais plus tard sur certain détails de la configuration…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.